Trouvez la pression idéale pour vos pneus de vélo ! (article citycle)

Est-il important de bien gonfler les pneus ? La réponse est oui ! Un pneu bien gonflé est différent d’un pneu trop ou pas assez gonflé. Une pression pas adaptée augmente les risques de crevaison, c’est pour cela qu’il est primordial pour le cycliste de parfaire ses connaissances sur le sujet.

Avec un pneu faiblement gonflé, vous roulerez moins vite et donc, vous aurez besoin de plus d’efforts pour avancer mais gagnerez en confort. A contrario, un pneu gonflé à forte pression vous offrira un meilleur rendement du fait qu’il y ait moins de contact avec la route, mais également moins de confort. Il faut alors trouver le parfait compromis entre confort et rendement, sans être dans les extrêmes qui augmentent les risques de crevaisons.

Trouver la bonne pression

Il y a plusieurs paramètres à prendre en compte comme le poids du cycliste, le modèle du pneu, la chambre à air, etc. Ce qu’il est important de faire dans un premier temps c’est de regarder sur le flanc du pneu. La plupart du temps vous voyez inscrits en BARS ou en PSI (ou Pound per square inch), la pression minimale ou basse pression et maximale ou haute pression.

indication sur le pneu du vélo

Notez que plus vous vous baserez sur la pression maximale plus vos pneus seront durs, vous ressentirez alors beaucoup plus les imperfections de la route mais aurez un meilleur rendement. Plus vous vous rapprocherez de la pression minimale plus vous aurez une sensation de confort et d’adhérence. Vous remarquez d’ailleurs que les VTT ont souvent une pression de pneu recommandée plus faible que celle des vélos de route. Il est donc important que vous preniez en compte le terrain sur lequel vous pratiquez pour gonfler vos pneus.

Autre paramètre à prendre en compte pour gonfler votre pneu : votre poids. La règle des 10% peut vous aiguiller. On parle souvent de calculer la pression en prenant les 10% du poids du cycliste (et des bagages si celles-ci sont importantes). Si vous pesez 75 Kg vous pouvez compter aux environs de 7.5 bars. Cependant cette indication ne sert qu’à se faire une idée, pour les plus légers et plus lourds d’entre vous, vous ne devez pas sortir des basses et hautes pressions indiquées sur le flanc.

Enfin prenez en compte votre position sur votre vélo. Un pneu arrière de vélo de ville supporte les 2/3 de la charge. Il faudra en conséquent, une pression un peu plus importante que celle pour votre pneu arrière.

Pneu bien gonflé (le pneu est à peine déformé sous le poids du cycliste)

bonne_pression_pour_gonfler_ses_pneus

Pression insuffisante

Attention aux valves !

Il est à noter que, dans le monde du vélo, il a plusieurs types de valves dont deux sont particulièrement répandues : la Presta (grande et  fine) et la Schrader (petite et grosse). Un article vous présentait les différents types de valves sur Citycle. Il faut donc bien choisir la bonne pompe à vélo, compatible avec votre valve et surtout une pompe à vélo capable d’atteindre des hautes pressions. Mais avant tout, n’oubliez pas de dévisser la valve avant de pomper (vous vous en rendrez vite compte de toute manière).

les différentes valves vélo

www.citycle.com

Laisser un commentaire